conférence sur les ogm à Saint Jean de Bournay

Publié le par le collectif N.R.V

10 ha de maïs transgénique
semés dans le canton de St Jean de Bournay
 
 
OGM : POURQUOI ?
 POUR QUI ?
 
Les risques sanitaires
L'avenir de l'agriculture
CONFERENCE – DEBAT
 
animée par
 
Lilian Ceballos
 
Docteur en Pharmacie,
Docteur en Biologie de l'Evolution
 
Jeudi 30 août - 20h30    salle des fêtes CHÂBONS
vendredi 31 août 2007 – 20h30
salle Claire DELAGE
St Jean de BOURNAY
 
Organisation / Contact : Coordination Iséroise de Résistance aux OGM en plein champ (CIRO)
sur le canton du Grand-Lemps – 04 74 92 26 52
 
ALORS QUE :     - le Conseil Général de l’Isère,
- le Conseil Régional de Rhône-Alpes,
- les syndicats apicoles et agricoles,
- et la Chambre d’Agriculture de l’Isère
avaient manifesté leur opposition aux cultures OGM, tout comme l’écrasante majorité des habitants du Nord-Isère,
 
90 ha de maïs OGM ont été semés sur 5 cantons du Nord-Isère, en toute confidentialité.
 
Les producteurs non-OGM, agriculteurs et apiculteurs, n'ont aucun moyen de savoir s'ils risquent d'être contaminés ou non.
 
Par simple Décret, l'Etat a autorisé une pratique sans pouvoir en assurer le suivi, ni les conséquences
 
On peut légitimement s'interroger sur les points suivants :
 
Øle respect de la santé publique et de la sécurité alimentaire
 
Les maïs OGM semés en France produisent des doses variables de toxines insecticides qui risquent d’être consommées par les animaux puis l’homme, et de se retrouver dans l’environnement en quantités non contrôlées.
Ils ont d'ailleurs été récemment interdits à la culture en Allemagne, en Autriche, en Grèce et en Hongrie pour des raisons de santé publique.
 
Øle respect de la démocratie, et de la transparence
 
Øle respect de l'agriculture, biologique et conventionnelle
 
Øle respect des apports de la recherche agronomique
 
Øle respect de la libre entreprise

Publié dans Monde rural

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article