LES FEDERATIONS SYNDICALES DES CHEMINOTS APPELLENT A LA GREVE RECONDUCTIBLE A PARTIR DU 13

Publié le par le collectif N.R.V

Les Fédérations Syndicales des cheminots se sont réunies le mercredi 31 octobre 2007 pour analyser la situation à la SNCF et les réponses du Gouvernement à l’issue des bilatérales sur la réforme des régimes spéciaux de retraite.

Sur la réforme des retraites, comme sur les dossiers touchant à l’avenir du Service Public SNCF, aucune réponse n’a été apportée par le Gouvernement et la Direction SNCF.

En refusant d’entendre le message délivré lors du mouvement du 18 octobre dernier par 75, 6% des cheminots, Gouvernement et Direction SNCF font le choix d’un conflit plus long.

Ils en portent l’entière responsabilité.

Les cheminots rejettent massivement cette réforme qui se traduirait par un allongement du temps de cotisation et une baisse du niveau des pensions, c’est travailler plus longtemps pour gagner moins en retraite. Qui peut l’accepter ?

En effet, avec cette réforme c’est l’instauration d’une douple peine :

Avec le système de décote, la pension à terme sera diminuée de 25% pour une même durée de travail ;

 

Avec la mise en place d’un double statut pour les nouveaux embauchés, le gouvernement joue la division des anciens contre les jeunes.

Les cheminots exigent le maintien et l’amélioration de leur régime spécial de retraite et de ses droits. L’augmentation du pouvoir d’achat et le développement de l’emploi à statut sont étroitement liés à cette exigence.

Notre action est convergente avec celles des autres salariés des régimes spéciaux. Elle s’inscrit aussi dans la défense du régime de retraite par répartition de tous pour lequel le Gouvernement annonce déjà l’allongement à 41 ans de la durée de la cotisation.

Sur le Fret SNCF, le Gouvernement et la Direction restent sourds aux revendications des cheminots et de la population.

Gouvernement et Direction SNCF doivent arrêter la casse du Fret SNCF qui va à l’opposé des ambitions affichées pour le ferroviaire dans le grenelle de l’environnement. Ils doivent donner les moyens pour maintenir et développer les infrastructures, les gares, les emplois s’y attachant. 

Au regard du refus du Gouvernement et de la Direction SNCF de répondre aux revendications des cheminots, les Fédérations CGT – CFDT – FO – CFTC – SUD.Rail – UNSA – CFE-CGC ont décidé d’appeler à nouveau les cheminots à la mobilisation conformément à leur engagement lors de l’interfédérale du 22 octobre dernier. 

Avec la désindexation des pensions sur les salaires, (cette mesure appliquée au régime général, a engendré en 15 ans un écart de 20% entre l’augmentation du pouvoir d’achat des actifs et des retraités) ; 


Dans ce cadre, les fédérations CGT– FO – CFTC – SUD.Rail – UNSA – CFE-CGC déposent un préavis national de grève, pour une durée illimitée reconductiblepar période de 24h00, à partir du mardi 13 novembre 2007 à 20h00. D’autre part la Fédération CFDT, après avoir délibéré avec ses instances, n’exclue pas le principe de rejoindre l’appel commun.
 

Paris, le 31 octobre 2007

Publié dans Travailleurs !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

chriscraft_ 05/11/2007 18:27

http://economie-et-societe.over-blog.fr/article-13566202.htmljuste pour lire et réagir éventuellement