Communiqué sur les 20 facs qui accèdent à l’autonomie

Publié le par le collectif N.R.V

A Toulouse, le 25 juillet 2008

 

 

 

Valérie Pécresse, ministre de l’enseignement supérieur, vient d’annoncer que vingt universités françaises (soit 25%) deviendront autonomes le 1er janvier 2009. Les universités concernés par cette mesure sont Paris 5, 6 et 7, Marne-la-Vallée, Cergy-Pontoise, l'université technologique de Troyes, Nancy 1, Strasbourg 1, 2 et 3, Mulhouse, Lyon 1, Clermont-Ferrand 1, La Rochelle, Limoges, Saint-Etienne, Toulouse 1, Aix-Marseille 2, Montpellier 1 et Corte.

Cette annonce n’est pas une surprise. Elle n’est que l’application concrète de la LRU, adoptée en août 2007, combattu par les étudiants durant l’automne dernier. L’accès à une plus grande autonomie pour ces universités est donc une attaque de plus pour l’enseignement supérieur.

L’ « autonomie » des universités s’articule selon 3 axes. Le premier axe est l’autonomie budgétaire autrement dit les universités auront la possibilité de créer des fondations, lesquelles pourront faire appel à des financements privés sous la forme de mécénats. En outre, elles auront une autonomie de gestion du personnel ainsi les présidents d'université disposent d'un droit de veto concernant les nominations de l'ensemble des personnels de l'université, les enseignants chercheurs seront désignés par des comités de sélection désignés ad hoc par le C.A. dès qu'un poste est vacant. L'université pourra embaucher des étudiants pour des postes de tutorat, et dans les bibliothèques, en lieu et place de titulaires. Enfin, ces universités auront une autonomie en terme de recherche. En effet, le CA aura son mot à dire sur la répartition entre recherche et enseignement des enseignants chercheurs.

Pour la FSE cette mesure a un objectif clair : soumettre l'université aux besoins du patronat en formation, en recherche. Dès à présent, la FSE informe les étudiants sur cette nouvelle attaque et continue son combat contre la privatisation de l’enseignement supérieur.

 

Abrogation de la LRU !

Contre la constitution de pôles d’excellence !

Contre le mécénat et autres fonds privés !

Pour le maintien des statuts des personnels !

 

Pour la FSE, le président porte parole, Tom Chomette 06-71-78-40-19


Télécharger le communiqué

Publié dans Education

Commenter cet article

MR 23/08/2008 13:36

En même temps les pôles d'excellence comme vous les appelez si bien, ils existent déjà depuis un bon moment. Lyon3, meilleure fac de droit en France, Sorbonne meilleure fac de lettres... Qu'y a t-il de mal à créer des pôles d'excellence après tout? Certaines facs sont bien meilleures que d'autres, c'est indéniable, c'est pas pour cette raison qu'il faut les fuir non plus. Mais vouloir passer une agrégation de lettres en sortant de Lyon2 ça sera beaucoup plus dur qu'en sortant de Paris 4, soyons réaliste aussi.Pis les mauvaises réputations des facs viennent le plus souvent des étudiants eux mêmes. Lyon2 en est la preuve vivante. Toutes les années depuis 2003 il y a des greves et des bloquages, alors forcément on brade les diplomes. La faute à qui?La FSE, chevalier des temps moderne... LOL