Début de feu sur un alternateur de la centrale nucléaire de St Alban

Publié le par le collectif N.R.V

Le Dauphiné Libéré rapporte :
"Hier en milieu d'après-midi, d'importants moyens en sapeurs-pompiers de l'Isère et de la Loire ont convergé sur le site de la centrale nucléaire de Saint-Alban/Saint-Maurice : un feu venait de se déclarer sur l'alternateur de l'unité de production n°1.
Sur place, les secours ont constaté un échauffement sur cet alternateur situé à l'extérieur de la zone nucléaire. Des reconnaissances ont été effectuées afin de déterminer l'origine de cet incident. Les sapeurs-pompiers ont quitté le site vers 19h 30.
S'il s'est produit à l'extérieur de la zone nucléaire, cet incident n'est pas anodin car il n'est pas le premier du genre. En effet, le 10 juin dernier, une alerte automatique sur un alternateur avait contraint cette même unité n°1 à stopper sa production. Depuis, elle était à l'arrêt. Ces incidents surviennent alors que l'unité n°1 a été inspectée de fond en comble lors de la récente visite décennale, de juillet à décembre 2007, par l'Autorité de sûreté nucléaire. Début 2008, après six mois de contrôle, de vérifications et de maintenance, cette unité avait été jugée "apte" à reprendre son activité.
Aujourd'hui, les analyses devraient se poursuivre afin de déterminer l'origine de ce nouvel incident, et évaluer la durée des réparations. Pas d'inquiétude cependant pour les responsables de la centrale, qui précisent que le redémarrage de l'unité n°1 ne devrait être retardé que de quelques jours à la suite de cet incident.
Pour rappel, la tranche 2, actuellement en visite décennale, est aussi à l'arrêt. La production d'électricité est donc pour l'instant nulle."

Publié dans Environnement

Commenter cet article