soirée sur la politique africaine de la France

Publié le par le collectif N.R.V

Vendredi 3 octobre 2008 à 20h30 : soirée palabre sur la politique de la France en Afrique au Café Théâtre de Roussillon - route de Sablons, avec un député d'opposition togolais.

Commenter cet article

max 01/10/2008 13:57








Ramener la Guerre à la maison
 
Les industries d'armement ( Thalès Valence, par exemple) se portent bien : à l'exportation, les sociétés françaises ont vendu des armes pour un montant de 5 milliards d'euros, ce qui fait de l'hexagone le 4ème fournisseur mondial des armes qui iront alimenter les conflits de la planète.Les profiteurs de guerre sont aussi des entreprises d'équipements et des sociétés de services(restaurations, système de sécurité, y compris le renseignement ..).
Sodexo, par exemple, ne se contente pas de construire et de gérer des prisons. Elle apporte son soutien logistique à l'Otan au Kosovo et à Kaboul. Ces activités représentent un chiffre d'affaire de 44 millions d'euros.Faut pas se tromper de GuerreLa guerre fait rage entre les exploité-e-s (concurrence pour obtenir du travail et guerre de gang).Ce monde est en train de nous empoisonner, il nous impose d'avoir besoin d'argent, il nous contraint à un présent qui ne laisse pas d'espace à nos élans les plus généreux.
Désertez la guerre impérialiste, en Cote d'Ivoire et au Kosovo et en Afghanistan.La propagande étatique de l'hexagone annonce des nouvelles des nombreux morts et blessés dans la guerre en Afghanistan. Dans le langage du pouvoir, on nous parle du devoir de Mémoire au sujet de la Guerre d'Algérie, à propos des tortures et de la politique de déplacement des populations locales, des nombreux villages brûlés et de divers coup tordus des services spéciaux de l'armée française. Que peuvent donner comme explication les services de communication de l'armée française à propos des représailles actuelles contre les populations civiles ? (bombardement d'une fête de mariage :19 morts, 19 blessés ; et que dire des deux attaques sur des villages du Sud : 23 morts et 14 blessés d'après les renseignements des reporters de la Paix)?
Il est certain que les nombreux enjeux financiers (crise financière des banques...chômage, industries de guerre, lobby nucléaire ) et les supplétifs de l'armée ne facilitent pas un débat sur ces questions.Désertez la guerre impérialiste, pour rejoindre la guerre socialeIl nous reste à nous engager dans la guerre sociale, dans des convergences des luttes : contre la nucléarisation de nos campagnes (FBFC-Cerca et Tricastin) et dans nos quartiers pour nos droits humains, et aussi contre l'îlotage socio éducatif ; se défaire de la toile d'araignée militariste (fichages: Stic, base élève, Edwige, fichage de la gendarmerie (militaire) celui-ci étant facilité par les nombreux réservistes présents dans la population civile).La guerre extérieure n'est pas un événement extraordinaire, mais bien la continuation de celle qui se passe dans l'hexagone, comme l'un des rouages d'un système répressif dans nos quartiers, comme par exemple à la Monnaie.Quittez l'armée ou détruisez là !!!collectif  le Laboratoire et  F. D.H .F ( fédération des droits démocratiques en France)http://www.lelaboratoire.over-blog.com








Ramener la Guerre à la maison
 
Les industries d'armement ( Thalès Valence, par exemple) se portent bien : à l'exportation, les sociétés françaises ont vendu des armes pour un montant de 5 milliards d'euros, ce qui fait de l'hexagone le 4ème fournisseur mondial des armes qui iront alimenter les conflits de la planète.Les profiteurs de guerre sont aussi des entreprises d'équipements et des sociétés de services(restaurations, système de sécurité, y compris le renseignement ..).
Sodexo, par exemple, ne se contente pas de construire et de gérer des prisons. Elle apporte son soutien logistique à l'Otan au Kosovo et à Kaboul. Ces activités représentent un chiffre d'affaire de 44 millions d'euros.Faut pas se tromper de GuerreLa guerre fait rage entre les exploité-e-s (concurrence pour obtenir du travail et guerre de gang).Ce monde est en train de nous empoisonner, il nous impose d'avoir besoin d'argent, il nous contraint à un présent qui ne laisse pas d'espace à nos élans les plus généreux.
Désertez la guerre impérialiste, en Cote d'Ivoire et au Kosovo et en Afghanistan.La propagande étatique de l'hexagone annonce des nouvelles des nombreux morts et blessés dans la guerre en Afghanistan. Dans le langage du pouvoir, on nous parle du devoir de Mémoire au sujet de la Guerre d'Algérie, à propos des tortures et de la politique de déplacement des populations locales, des nombreux villages brûlés et de divers coup tordus des services spéciaux de l'armée française. Que peuvent donner comme explication les services de communication de l'armée française à propos des représailles actuelles contre les populations civiles ? (bombardement d'une fête de mariage :19 morts, 19 blessés ; et que dire des deux attaques sur des villages du Sud : 23 morts et 14 blessés d'après les renseignements des reporters de la Paix)?
Il est certain que les nombreux enjeux financiers (crise financière des banques...chômage, industries de guerre, lobby nucléaire ) et les supplétifs de l'armée ne facilitent pas un débat sur ces questions.Désertez la guerre impérialiste, pour rejoindre la guerre socialeIl nous reste à nous engager dans la guerre sociale, dans des convergences des luttes : contre la nucléarisation de nos campagnes (FBFC-Cerca et Tricastin) et dans nos quartiers pour nos droits humains, et aussi contre l'îlotage socio éducatif ; se défaire de la toile d'araignée militariste (fichages: Stic, base élève, Edwige, fichage de la gendarmerie (militaire) celui-ci étant facilité par les nombreux réservistes présents dans la population civile).La guerre extérieure n'est pas un événement extraordinaire, mais bien la continuation de celle qui se passe dans l'hexagone, comme l'un des rouages d'un système répressif dans nos quartiers, comme par exemple à la Monnaie.Quittez l'armée ou détruisez là !!!collectif  le Laboratoire et  F. D.H .F ( fédération des droits démocratiques en France)http://www.lelaboratoire.over-blog.com








Ramener la Guerre à la maison
 
Les industries d'armement ( Thalès Valence, par exemple) se portent bien : à l'exportation, les sociétés françaises ont vendu des armes pour un montant de 5 milliards d'euros, ce qui fait de l'hexagone le 4ème fournisseur mondial des armes qui iront alimenter les conflits de la planète.Les profiteurs de guerre sont aussi des entreprises d'équipements et des sociétés de services(restaurations, système de sécurité, y compris le renseignement ..).
Sodexo, par exemple, ne se contente pas de construire et de gérer des prisons. Elle apporte son soutien logistique à l'Otan au Kosovo et à Kaboul. Ces activités représentent un chiffre d'affaire de 44 millions d'euros.Faut pas se tromper de GuerreLa guerre fait rage entre les exploité-e-s (concurrence pour obtenir du travail et guerre de gang).Ce monde est en train de nous empoisonner, il nous impose d'avoir besoin d'argent, il nous contraint à un présent qui ne laisse pas d'espace à nos élans les plus généreux.
Désertez la guerre impérialiste, en Cote d'Ivoire et au Kosovo et en Afghanistan.La propagande étatique de l'hexagone annonce des nouvelles des nombreux morts et blessés dans la guerre en Afghanistan. Dans le langage du pouvoir, on nous parle du devoir de Mémoire au sujet de la Guerre d'Algérie, à propos des tortures et de la politique de déplacement des populations locales, des nombreux villages brûlés et de divers coup tordus des services spéciaux de l'armée française. Que peuvent donner comme explication les services de communication de l'armée française à propos des représailles actuelles contre les populations civiles ? (bombardement d'une fête de mariage :19 morts, 19 blessés ; et que dire des deux attaques sur des villages du Sud : 23 morts et 14 blessés d'après les renseignements des reporters de la Paix)?
Il est certain que les nombreux enjeux financiers (crise financière des banques...chômage, industries de guerre, lobby nucléaire ) et les supplétifs de l'armée ne facilitent pas un débat sur ces questions.Désertez la guerre impérialiste, pour rejoindre la guerre socialeIl nous reste à nous engager dans la guerre sociale, dans des convergences des luttes : contre la nucléarisation de nos campagnes (FBFC-Cerca et Tricastin) et dans nos quartiers pour nos droits humains, et aussi contre l'îlotage socio éducatif ; se défaire de la toile d'araignée militariste (fichages: Stic, base élève, Edwige, fichage de la gendarmerie (militaire) celui-ci étant facilité par les nombreux réservistes présents dans la population civile).La guerre extérieure n'est pas un événement extraordinaire, mais bien la continuation de celle qui se passe dans l'hexagone, comme l'un des rouages d'un système répressif dans nos quartiers, comme par exemple à la Monnaie.Quittez l'armée ou détruisez là !!!collectif  le Laboratoire et  F. D.H .F ( fédération des droits démocratiques en France)http://www.lelaboratoire.over-blog.com








Ramener la Guerre à la maison
 
Les industries d'armement ( Thalès Valence, par exemple) se portent bien : à l'exportation, les sociétés françaises ont vendu des armes pour un montant de 5 milliards d'euros, ce qui fait de l'hexagone le 4ème fournisseur mondial des armes qui iront alimenter les conflits de la planète.Les profiteurs de guerre sont aussi des entreprises d'équipements et des sociétés de services(restaurations, système de sécurité, y compris le renseignement ..).
Sodexo, par exemple, ne se contente pas de construire et de gérer des prisons. Elle apporte son soutien logistique à l'Otan au Kosovo et à Kaboul. Ces activités représentent un chiffre d'affaire de 44 millions d'euros.Faut pas se tromper de GuerreLa guerre fait rage entre les exploité-e-s (concurrence pour obtenir du travail et guerre de gang).Ce monde est en train de nous empoisonner, il nous impose d'avoir besoin d'argent, il nous contraint à un présent qui ne laisse pas d'espace à nos élans les plus généreux.
Désertez la guerre impérialiste, en Cote d'Ivoire et au Kosovo et en Afghanistan.La propagande étatique de l'hexagone annonce des nouvelles des nombreux morts et blessés dans la guerre en Afghanistan. Dans le langage du pouvoir, on nous parle du devoir de Mémoire au sujet de la Guerre d'Algérie, à propos des tortures et de la politique de déplacement des populations locales, des nombreux villages brûlés et de divers coup tordus des services spéciaux de l'armée française. Que peuvent donner comme explication les services de communication de l'armée française à propos des représailles actuelles contre les populations civiles ? (bombardement d'une fête de mariage :19 morts, 19 blessés ; et que dire des deux attaques sur des villages du Sud : 23 morts et 14 blessés d'après les renseignements des reporters de la Paix)?
Il est certain que les nombreux enjeux financiers (crise financière des banques...chômage, industries de guerre, lobby nucléaire ) et les supplétifs de l'armée ne facilitent pas un débat sur ces questions.Désertez la guerre impérialiste, pour rejoindre la guerre socialeIl nous reste à nous engager dans la guerre sociale, dans des convergences des luttes : contre la nucléarisation de nos campagnes (FBFC-Cerca et Tricastin) et dans nos quartiers pour nos droits humains, et aussi contre l'îlotage socio éducatif ; se défaire de la toile d'araignée militariste (fichages: Stic, base élève, Edwige, fichage de la gendarmerie (militaire) celui-ci étant facilité par les nombreux réservistes présents dans la population civile).La guerre extérieure n'est pas un événement extraordinaire, mais bien la continuation de celle qui se passe dans l'hexagone, comme l'un des rouages d'un système répressif dans nos quartiers, comme par exemple à la Monnaie.Quittez l'armée ou détruisez là !!!collectif  le Laboratoire et  F. D.H .F ( fédération des droits démocratiques en France)http://www.lelaboratoire.over-blog.com
vv








Ramener la Guerre à la maison
 
Les industries d'armement ( Thalès Valence, par exemple) se portent bien : à l'exportation, les sociétés françaises ont vendu des armes pour un montant de 5 milliards d'euros, ce qui fait de l'hexagone le 4ème fournisseur mondial des armes qui iront alimenter les conflits de la planète.Les profiteurs de guerre sont aussi des entreprises d'équipements et des sociétés de services(restaurations, système de sécurité, y compris le renseignement ..).
Sodexo, par exemple, ne se contente pas de construire et de gérer des prisons. Elle apporte son soutien logistique à l'Otan au Kosovo et à Kaboul. Ces activités représentent un chiffre d'affaire de 44 millions d'euros.Faut pas se tromper de GuerreLa guerre fait rage entre les exploité-e-s (concurrence pour obtenir du travail et guerre de gang).Ce monde est en train de nous empoisonner, il nous impose d'avoir besoin d'argent, il nous contraint à un présent qui ne laisse pas d'espace à nos élans les plus généreux.
Désertez la guerre impérialiste, en Cote d'Ivoire et au Kosovo et en Afghanistan.La propagande étatique de l'hexagone annonce des nouvelles des nombreux morts et blessés dans la guerre en Afghanistan. Dans le langage du pouvoir, on nous parle du devoir de Mémoire au sujet de la Guerre d'Algérie, à propos des tortures et de la politique de déplacement des populations locales, des nombreux villages brûlés et de divers coup tordus des services spéciaux de l'armée française. Que peuvent donner comme explication les services de communication de l'armée française à propos des représailles actuelles contre les populations civiles ? (bombardement d'une fête de mariage :19 morts, 19 blessés ; et que dire des deux attaques sur des villages du Sud : 23 morts et 14 blessés d'après les renseignements des reporters de la Paix)?
Il est certain que les nombreux enjeux financiers (crise financière des banques...chômage, industries de guerre, lobby nucléaire ) et les supplétifs de l'armée ne facilitent pas un débat sur ces questions.Désertez la guerre impérialiste, pour rejoindre la guerre socialeIl nous reste à nous engager dans la guerre sociale, dans des convergences des luttes : contre la nucléarisation de nos campagnes (FBFC-Cerca et Tricastin) et dans nos quartiers pour nos droits humains, et aussi contre l'îlotage socio éducatif ; se défaire de la toile d'araignée militariste (fichages: Stic, base élève, Edwige, fichage de la gendarmerie (militaire) celui-ci étant facilité par les nombreux réservistes présents dans la population civile).La guerre extérieure n'est pas un événement extraordinaire, mais bien la continuation de celle qui se passe dans l'hexagone, comme l'un des rouages d'un système répressif dans nos quartiers, comme par exemple à la Monnaie.Quittez l'armée ou détruisez là !!!collectif  le Laboratoire et  F. D.H .F ( fédération des droits démocratiques en France)http://www.lelaboratoire.over-blog.com