Mardi, à Lyon, manifestation des lycéens

Publié le par le collectif N.R.V

Face aux attaques du gouvernement

Organisons la lutte !

 

 

Nous dénonçons le rapport Pochard qui propose de ressortir la bivalence, c'est-à-dire l'enseignement de deux matières pour un enseignant en 5e et 6e, la flexibilité du temps de travail et son augmentation potentielle pour les enseignants, un renforcement du pouvoir des chefs d'établissements, une évaluation des établissements et des enseignants pour qu'ils soient «comptables de leurs résultats», une autonomie pédagogique accrue des établissements.

 

En cette rentrée la carte scolaire a été affaiblie, premier pas vers la liquidation de celle-ci prévue pour 2010, ce qui va entraîner une ghettoïsation accrue des établissements défavorisés au profit des établissements d’élite qui pourront encore plus librement trier leurs élèves.

Cette logique de sélection s’inscrit dans le processus des différents rapports publiés par le gouvernement vers une autonomisation des lycées, ce qui se traduit par une mise en concurrence des établissements.

Concrètement les conditions d’étude vont se dégrader pour la majorité des lycéens alors qu’elles vont s’améliorer pour une minorité de privilégiés.

Parallèlement la suppression de 11 500 postes d’enseignants pour cette année et de « 13 500 » postes l’année prochaine, mène à une augmentation du nombre d’élèves par classe ce qui dégrade d’autant plus les conditions d’étude pour les lycéens et d’enseignement pour les enseignants.

Cette logique ne va pas s’arrêter car l’état cherche par tous les moyens à faire des économies pour soutenir le patronat et les établissements privés qui paradoxalement se voient attribuer des subventions supplémentaires.

 

Face à cette réalité nous ne pouvons compter que sur notre propre lutte ! Il n’y a rien à attendre des négociations entre les directions syndicales et le gouvernement qui depuis des années n’ont jamais rien apportées mais ont plutôt accompagnées les réformes.

Il n’y a rien à attendre non plus des journées d’actions ponctuelles, ce qu’il faut c’est construire un rapport de force ferme et unitaire.

L’année dernière les lycéens se sont mobilisés durant deux mois, mais sans soutien concret des directions syndicales enseignantes et lycéennes qui aujourd’hui plutôt que de dénoncer franchement les réformes du gouvernement, pinaillent pitoyablement sur des questions purement formelles, à savoir le calendrier de la mise en place de ces réformes.

 

Pour un lycée public, gratuit, laïc, de qualité et populaire !

Non à l’autonomie !

Rétablissement de tous les postes supprimés !

Fin des subventions aux établissements privés !

 

Un collectif de lycéens se forme à Lyon, pour lutter véritablement contre la casse du service public d’enseignement !

Rejoignez le !

Contact :

 

Fédération Syndicale Etudiante, JCML 69

MANIF 10h30 PLACE BELLECOUR, ou 11 HEURES A LA BOURSE DU TRAVAIL

Publié dans Education

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mona 13/10/2008 00:20

Vous avez raison ! Il ne faut pas accepter ces réformes pourries !Dire non c'est possible !D'ailleurs le 19 octobre y'a une grande manif nationale à Paris contre toutes ces mesures et pour un autre système éducatif (bon le dimanche c'est moins bien qu'une grève...mais pour l'instant...y'a que cela !!!)