L'ancien porte parole de la Confédération paysanne échappe à la prison

Publié le par le collectif N.R.V

MONTPELLIER (AP) -- La cour d'appel de Montpellier a condamné mardi Jean-Emile Sanchez, membre du comité national de la Confédération paysanne, à 3.000 euros d'amende après une action syndicale menée fin 2004 à Rodez contre le groupe Lactalis, apprend-on auprès de Régis Hochart, porte-parole de la Confédération paysanne. Une quinzaine d'autres membres écopent chacun d'une amende de 500 euros.
"Pour Jean-Emile Sanchez, la peine est supérieure au jugement rendu en première instance (1.500 euros d'amende)", a noté Régis Hochart. "Mais l'avocat général, qui avait requis huit mois de prison ferme lors du procès en appel le 6 juin dernier, n'a pas été suivi".
Selon lui, 150 personnes se sont rassemblées devant le Palais de justice lors de l'énoncé du verdict mardi en début d'après-midi. José Bové, ancien leader médiatique du mouvement, n'était pas présent. La Confédération paysanne a pour sa part stigmatisé "la volonté de judiciariser et de criminaliser les actions des paysans".
En 2004, pour protester contre la baisse du prix du lait décidée par l'interprofession, Jean-Emile Sanchez, alors porte-parole, et des membres de la CP avaient dérobé dans des usines des produits laitiers et les avaient redistribués dans des quartiers populaires. A Rodez, l'équivalent de 2.000 euros de produits laitiers avaient été enlevés de l'usine.
Lactalis avait déposé une première plainte contre la Confédération paysanne, suivie d'une deuxième après que Jean-Emile Sanchez eut déclaré au dirigeant du groupe laitier: "Si nous ne retirez pas votre plainte, nous bloquerons vos camions".

 
M. Sanchez comparaîtra le 27 octobre à Vienne (Isère) pour avoir mené une action similaire dans une usine du groupe agroalimentaire Danone. "Nous prévoyons une action intersyndicale forte à cette occasion pour réclamer un relèvement du prix des produits permettant aux paysans de percevoir un revenu minimum", a annoncé Régis Hochart à l'Associated Press. AP

Publié dans Monde rural

Commenter cet article