Journée d'action à Vienne le 27 Octobre

Publié le par le collectif N.R.V

JOURNEE D’ACTION A VIENNE

LE VENDREDI 27 OCTOBRE

 La Confédération paysanne, en 2005, avait mené des actions symboliques pour tirer la sonnette d’alarme sur leurs conditions de vie et de travail. Des paysans sont allés "récupérer" des marchandises (yaourts etc...) dans des grands groupes de l’agro-alimentaire. Pour une valeur de quelques milliers d’euros qui n’atteint même pas ce que chaque paysan producteur de lait avait perdu de 2001 à 2004 suite à la baisse continue et totalement injustifiée. Pour l’Isère et le Rhône, l’action avait eu lieu sur un site de transformation de Danone à Saint-Just Chaleyssin dans l’Isère. Et ces yaourts ont été distribués dans des quartiers populaires à des familles qui, elles, paient cher, ou ne peuvent pas acheter, tous ces produits dans les grandes surfaces.

 Actions symboliques, mais visiblement jugées trop symboliques et dangereuses par ces grands groupes qui ont porté plainte... Et voilà comment Jean-Emile Sanchez, qui était alors porte parole de la Confédération paysanne, est poursuivi par Danone devant le Tribunal correctionnel de Vienne, pour quelques yaourts distribués à Vénissieux. Et il risque gros : 5 ans d’emprisonnement et 75 000 euros d’amende. La qualification du délit a été soignée : "vol en réunion, destruction et dégradation de biens d’autrui", pour pouvoir requérir une grosse peine de prison ferme. Evidemment, il n’y a eu aucune destruction et dégradation de biens d’autrui chez Danone. Pour le reste, c’est de la ré-appropriation (pour quelques milliers d’euros) de produits que les grands groupes ne paient plus.

 De 2001 à 2004, la baisse du prix du lait par exemple correspond à une perte de 27 jours de travail non payé aux producteurs. C’est comme si les salariés s’étaient vus supprimer un mois de salaire au nom de la compétitivité de leurs entreprises ou de la fonction publique...

 Alors avec ces actions symboliques menées en 2005, les paysans de la Conf ont dit en quelque sorte : "ce lait ne vous appartient pas puisque vous ne l’avez pas payé. On se le réapproprie et on le distribue dans des quartiers populaires défavorisés." Un crime contre le système...

 Or cette situation se généralise, la course à la productivité et au moindre coût implique une baisse des salaires, une volonté d’annihiler l’esprit de résistance pour l’ensemble des salariés. Un salarié qui se syndique, qui refuse des tâches dégradantes ou hors contrat, est une menace pour la société capitaliste. Alors un mouvement de salariés, ou de producteurs, qui agissent, c’est presque une provocation pour les meneurs d’une politique d’écrasement des mouvements sociaux. Fort logiquement, cette politique se renforce, criminalisant tout ceux qui tentent de revendiquer un minimum vital, ou pire, qui tentent de vivre au lieu de survivre. 

 Aujourd’hui, la Confédération paysanne, Construire un monde solidaire, Réseau Education Sans Frontières, Regarde à vue, Union Syndicale Solidaires, Sud-Ptt, Sud Santé-Sociaux, Sud Anpe, Campagne Civile Internationale Pour la Protection du PeuplePalestinien, Culture et Liberté, No-Vox, AC, Euromarches, Comité des Sans-Logis, Mouvement National des Chômeurs et des Précaires, Fédération Syndicale Unitaire, Atmf, Droits Devant, Initiative Pour un Autre Monde, Réseau Sortir du nucléaire, Banlieues du monde 93, Droit au Logement, Stop Précarité, Attac, Vamos appellent à un mouvement de convergence des luttes.  La première initiative nationale aura lieu à Vienne le 27 Octobre.

 

 

 

 

 

 

 Les difficultés que traversent les paysans reflètent et ressurgissent sur celles du reste de la société. Car il ne s’agit pas d’une crise, c’est une stratégie politique nationale et internationale à long terme qui conduit à cette situation. La convergence des luttes, créatrice d’un noyau de résistance envers la paupérisation des producteurs et salariés, ne se fera pas sans votre soutien et votre participation. Soyez présents et osez revendiquer votre dû !  

 

 

Pour le droit au revenu, pour soutenir le monde paysan et lutter contre la répression,

TOUS A VIENNE LE 27 OCTOBRE !  

Publié dans Monde rural

Commenter cet article