prochain rendez vous...

Publié le par le collectif N.R.V

Débat samedi 9 décembre 2006 à 15 h
Ni dieu ni maître ! De la nécessité de l'athéisme


Rencontre et débat avec J. Bézécourt
auteur du livre « CONTRE BENOIT XVI. le Vatican, ennemi des libertés
»(Ed Syllepse)


Faut-il abandonner la critique des religions ?. La critique de l’Eglise
ne serait-elle plus d’actualité ?.
Face à l’offensive des religions et à l’instrumentalisation par les
politiques, et les médias du soi-disant retour du religieux,
pouvons-nous nous contenter simplement de condamner les intégrismes
religieux ?
Assistons-nous à une montée en puissance des « fondamentalismes »
partout dans le monde, et à une « reprise en main » de l’institution
religieuse et particulièrement en Europe où l’Eglise Vaticane remet en
cause la Laïcité, la liberté d ‘expression, l’avortement, les libertés
sexuelles, l’émancipation des femmes… ?
Pouvons- nous nous contenter d’une simple défense frileuse de la Laïcité
ou sous estimer le problème en l’occultant, ou affirmer haut et fort
notre rejet de toutes les religions et faire le choix de l’athéisme ?
Venez en discuter à la librairie La Gryffe le samedi 9 décembre à 15h
avec J. Bézecourt, animateur du site atheisme.org et,du livre « CONTRE
BENOIT XVI. le Vatican, ennemi des libertés dans lequel il dresse un
inventaire des véritables positions de l’Eglise catholique sur l’extrême
droite, l’antisémitisme, le libéralisme économique, les sciences, les
droits des femmes…

Librairie La Gryffe
5 rue sébastien Gryphe 69007 Lyon
Tél 04 78 61 02 25

Rappel : samedi 2 décembre à 15 h à La Gryffe, débat sur "Alsace Brune"
avec les Scalp de Lyon et Strasbourg
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lek 01/12/2006 13:19

fait froid dans le dos.

caracol 01/12/2006 13:15

Ne vous en faites pas, je vais revenir sur la loi de 1905 et me signer à tout va, je suis comme ça , moi !N.S.

Daniel 30/11/2006 21:13

Daniel 30/11/2006 20:29

ça m'a l'air bien sympathique tout ça. Je passerais bien la bite d'un barbu au cirage moi et je mettrais bien un cierge béni dans l'anus papal.