Jean Emile Sanchez condamné (communiqué de presse de la conf)

Publié le par le collectif N.R.V

 

En condamnant ce matin Jean-Emile Sanchez, jugé pour une action syndicale de défense du revenu des paysans, à trois mois avec sursis et dix huit mois de mise à l’épreuve, le tribunal de Vienne sanctionne la légitimité de l’action syndicale symbolique de défense du droit au revenu.

De même, le tribunal de Vienne a également rejeté la demande de comparution volontaire des 48 militant-e-s qui avaient participé collectivement à cette action.

Rappelons que l’ancien porte-parole de la Confédération paysanne était jugé pour avoir participé à une action syndicale à l’usine Danone de Saint-Just-Chaleyssin (Isère), en réaction aux baisses successives du prix du lait. Du fait que la baisse représentait la perte de plus de deux mois de revenu annuel, des paysans de la Confédération paysanne se les étaient symboliquement réappropriés et avaient distribué des produits laitiers à des familles à faibles revenus, en partenariat avec des associations locales.

Aujourd’hui 40% des paysans ont un revenu inférieur au SMIC et la baisse du prix du lait à la production continue, sans répercussion auprès des consommateurs. Rappelons également que la société Danone, où l’action syndicale s’était déroulée, n’a pas demandé de réparation.

La Confédération paysanne continuera à se mobiliser pour que la reconnaissance du droit à un revenu pour tous soit effective. Elle appelle les signataires à faire vivre l’Appel de Vienne du 27 octobre et à poursuivre le combat engagé, légitime pour la conquête de ce droit !

Publié dans Monde rural

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article