Ils nous privent de notre plan d'eau !

Publié le par llh

On va encore parler des Roches et de Condrieu....

Se baigner en été quand on a pas de piscine privée et qu'on est pas au bord de la mer n'est pas évident. Les plans d'eau permettent aux classes populaires de se rafraichir et de goûter aux joies de la baignades.  Le plan d'eau des Roches connu aussi sous le nom de "lac de Condrieu" est l'un de ces endroits. On vient de très loin pour s'y baigner.

Le plan d'eau est majoritairement à Condrieu car avant, c'était le lit du Rhône. Il formait à cet endroit un coude trop dangereux et du coup, un canal a été creusé entre ce qui est aujourd'hui la presqu'île et le camping de Condrieu, de l'autre côté du Rhône, ce qui a permis de libérer l'espace du port. Deux digues ont été construites pour séparer le plan d'eau d'une part du port et de l'autre du Rhône. Puisqu'il y a une nappe phréatique sous le plan d'eau, ne vous inquiétez pas, ce n'est pas l'eau du Rhône (dans laquelle il est très déconseillé de se baigner.)

De plus en plus de parking de plans d'eau sont payants alors qu'ils n'offrent que des installations sanitaires sommaires et une surveillance des enfants très limitée. Le parking  des Roches est payant et c'est déjà intolérable parce qu'il n'y a même pas de toilettes publiques ou de douches. Avant, y avait des supers balançoires qui ont disparu (et qui vont être remplacées par des jeux payants ?). Le plan d'eau, ces prochains temps, est amené à connaître des changements qui vont nous le confisquer encore plus !

Déjà, la taille du plan d'eau des Roches va être réduite par l'extension du port. Si l'association des usagers du port de Valence avait été prévenue, Aquaroches, celle du port des Roches, n'avait pas été invitée à donner son avis. Bon, les places de ports fluviaux sont très dures à obtenir et il faut agrandir les installations, c'est un fait. Mais les travaux vont démolir une petite plage "naturelle" très sympa.

D'autre part, le plan d'eau des Roches offrait aux jeunes de classes populaires un terrain de jeu et de fête formidable. Le ponton de l'association objectif glisse est vraiment un des meilleurs endroit à 10 km à la ronde pour squatter. La plage nous donne presque l'impression d'être en vacances. C'est une zone de loisir gratuite et fun. Le moindre élement laissé au plan d'eau à disposition est immédiatement réapproprié (comme ce truc qui tourniquote au milieu sur lequel on est pas sensé s'installer). La nuit, au plan d'eau, les jeunes sont les rois. De plus, les embrouilles sont rares parce que dans le noir total, tous les groupes se croisant ont peur les uns des autres et s'ignorent. Des gens viennent de Rive de Gier ou de Givors pour traîner au plan d'eau la nuit. Jamais un feu allumé la nuit au plan d'eau n'a déclenché d'incendie. Avec les pêcheurs qui dorment au bord de l'eau malgré l'interdiction, ça se passe pas trop mal en général (n'empêche que je me chierais dessus au moindre bruit à leur place).

Mais voilà, qu'il se passe "des choses" (qu'on aille s'amuser peinards) au plan d'eau la nuit embête les mairies des des alentours. Pour règler le problème, le plan d'eau va être privatisé. Il faut bien rentabiliser cet espace, se disent nos élus. Plutôt que les gens s'amusent gratos, on va les faire payer pour ça. Peut-être que ça créera des emplois, mais plutôt qu'un restaurant, mieux ne vaudrait-il pas payer des moniteurs de voile (y en avait à l'époque) ?

Une rampe de ski nautique (???) va être installée. Par l'association objectif glisse ? Combien coûtent ces travaux ? Qui les finance ? Combien ça coutêra de s'en servir ? Cette rampe sera située à la limite de la plage et de l'herbe. De cette rampe à la digue séparant le plan d'eau du port, la baignade sera interdite. Déjà qu'objectif glisse avait pas mal de place sur le Rhône, les gens qui pourront se payer un tour de ski nautique vont nous bouffer la moitié du plan d'eau ! Finie la natation gratos en se tapant la longueur du plan d'eau, on ne pourra plus que barboter !

De plus, il y aura un restaurant. On se demande bien qui aurait envie de se payer un restau au plan d'eau, mais certainement pas les habitués . Il y a déjà une buvette un peu cheros et on se demande comment ça va se passer pour les proprios. Si la buvette a un rôle utile parce que c'est là que sont les seules toilettes accessibles, est ce qu'on pourra aller dans celles du restau ? Et ce foutu restaurant sera posé au bord du sentier qui longe le plan d'eau, là où il n'y avait que nature (artificielle, certes).

Mais ce n'est pas le seul élement privatisant notre plan d'eau. Sur la surface herbeuse qui va du port à la limite de la plage sont en train d'être installés des bungalows. Sur toute la surface ! Là où des gens allaient baiser, là où les ados des Roches, de Saint Clair ou de Condrieu allaient dormir l'été, là où ils fumaient des gros joints, il y aura des bungalows. Ils sont en train de relier électriquement le plan d'eau. Imaginez toutes les installations sanitaires qu'ils vont devoir faire ! Je me rappelle avoir passé un hiver à jouer sur un marécage glacé au beau milieu de cette espèce de steppe, et de tant de nuits d'été comme de journées d'hiver à faire tout ce qui nous passait par la tête. C'est fini, les mômes ne pourront plus connaître les joies d'un espace totalement libre et vaguement naturel. Parce que les gendarmes viendront tourner, parce que ce sera surveillé et qu'il y aura du béton partout.

Apparemment, c'est le syndicat Rhône-Gier qui est derrière tout ça mais à qui concèdera-t-il la gestion de ces infrastructures ? Au bénéfice de qui ont elles été construites ? Du notre ? On peut en douter. Mais on peut faire confiance à la jeunesse du coin pour se réapproprier tout ce qu'on veut bien laisser à sa disposition... Sous le béton, toujours la plage !

Cet article est dédicacé à tous les gamins (et aux plus grands) qui squattent le plan d'eau. Et aux familles qui n'ont pas envie de payer pour se baigner. Continuez ! Il est à vous, ne vous en laissez pas priver.

plus de réponses ici et ici. Et , les financements.

Publié dans Environnement

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Le Pirate 15/02/2007 17:15

Les classes populaires.?..ils s'en foutent carrément...Sauf (ou surtout?) en période pré-électorale .
Et le téléski qui est en train d'être installé sur le plan d'eau, c'est les subventions qui le payent(c'est à dire nous tous!!..) Pour la consultation des habitants...voir ci-dessus.
Le plus risible, si l'on peut dire, c'est qu'il empiéte largement sur l'espace prévu pour l'agrandissement du port. Peut-être verrons nous un jour des bateaux tirés par le cable ou...des skieurs sur les pontons!!!

le collectif N.R.V 15/02/2007 20:42

c'est pour les classes populaires, le plan d'eau : les bourgeois ont des piscines privées !

lek 29/01/2007 11:04

C'est fou tout ce qu'on a pu faire comme connerie là bas.

auréline 28/01/2007 20:30

Il était pas trop moche notre plan d'eau !!!! Aujourdui déja défiguré par des énormes potos aux milieu de l'eau !
j me rapelle meme dune certaine journée ou on avait piqué les pédalos et ou une certaine personne a du aller chercher sa chaussure à la nage ( souvenirs souvenirs ... si si rapellez vous ! ) c t il y a bien longtps ....
Supers  fotos de cricri ! ( et martin dans tout ca qu'est c quil va fair ???? )
 

Exil 10/01/2007 21:04

apparemment dans ce coin qui est aussi le mien, on élit les décideurs qui décident de ce qui va se faire, mais on est au courant de rien, et au moins en temps que principal intéréssés on pourrait nous informer de ce projet ? élire quelqu'un n'est pas lui donner quitus entier, il a à en rendre compte non ? et déja que votre village était en zone périurbaine, donc pas mal bétonnée on en rajoute une couche pour faire disparaitre les élans de la nature et aussi les possibilités d'être tranquille parfois sans avoir à consommer, et de vaquer dans la joie à des dimanches de promenade sans emmerdements

chriscraft_ 10/01/2007 18:30