Les élus et les associations de protection de l'environnement de la région de Salaise exigent la réunion d'une clis avant l'arrivée des déchets

Publié le par le collectif N.R.V

  Les Elus et les associations locales de protection de l'Environnement demandent la mise en place d'une CLIS (Commission  Locale d'Information et de Surveillance)   des incinérateurs SECHE / TREDI de Salaise (Isère) et exigent la   réunion de cette CLIS avant l'arrivée des déchets toxiques en provenance d'Abidjan.

       Pourquoi? :
Parce que nous attendons de cette réunion de CLIS des garanties sur  le fonctionnement correct des incinérateurs de Salaise.
Nous voulons une réunion de CLIS avec les 5 points suivants à l'ordre  du jour:
-que soient discutés les résultats de mesures officielles + les mesures intermédiaires de l'exploitant sur les 4 incinérateurs, pour  2005 et 2006, le tout ayant été communiqué suffisamment à l'avance.
-que soit  discutée la mise en place d'un  organisme de contrôle  indépendant.
-que  soient sérieusement envisagées les mesures de la pollution environnante et de ses conséquences sanitaires.
- cette première réunion doit acter un engagement de la DRIRE sur le  nombre de contrôles inopinés à faire dans l'année.
- cette première réunion doit permettre de définir les conditions de  fonctionnement de la CLIS (nos demandes à ce sujet sont nombreuses et  précises).

 Jeudi 4/1, les associations ont appris que cette réunion de la CLIS  n'aurait pas lieu avant l'arrivée de ces déchets.

C'est pourquoi,  en application du principe de précaution, à défaut des garanties attendues d'une réunion de la CLIS (Commission  Locale d'Information et de Surveillance), dans l’attente de la mise en conformité de cet incinérateur, les associations locales de protection de l’Environnement demandent  aux autorités préfectorales la suspension provisoire de l’autorisation d’exploiter de  l’incinérateur Salaise 2 .

Publié dans Environnement

Commenter cet article