Le Libéralisme économique : de l'oubli de l'Homme

Publié le par Kim

Le Libéralisme économique : De l’oubli de l’Homme

 

« Le monde dérive depuis 1991 »… cette affreuse conclusion en ferait bondir plus d’un (comme quoi ce ne serait que propagande soviétique) cependant elle a pour faculté de résumer au mieux  notre situation actuelle qui est le résultat d’une sorte de « projet  mondial » que la guerre froide à permis de mettre en place. Ce projet avait pour but de constituer une sorte de noyau attractif, un englobant dont le monde serait par la suite dépendant et par la même occasion prisonnier je veux parler bien sûr (vous vous en doutez) du Libéralisme économique étendu à l’échelle mondiale…

Si l’on faisait le genèse de cette idée on devrait remonter au 17eme siècle mais là n’est pas mon but…Retournons plutôt notre regard sur les « miracles » (comprenez l’ironie) que cette façon d’établir une société a apporté en France: Tout d’abord éclairons le fait qu’elle repose sur une essence « la capitalisation et l’individualisme qu’on peut résumer en profit »

 

 

Pourquoi pas sur « la revalorisation du travail » ? Me direz-vous chère jeunesse « populaire » (mdr) hé bien en guise de réponse je vous conseillerais d’étudier un peu mieux votre ennemi (histoire d’avoir des arguments qui tiennent la route) et de vous plonger dans ce livre passionnant qu’est Le Capital de Marx ou il explique -et d’ailleurs c’est un constat toujours d’actualité -que la plus-value n’est l’œuvre non pas de la productivité en elle-même mais de sa source c'est-à-dire le surtravail de celui qui travaille de ses mains, de l’ouvrier en des temps parfois record (jusqu’à épuisement même jusqu’en 1968 en France)…cela vaut autant pour les multinationales que pour les entreprises moyennes locales .N’avez-vous jamais travaillé à l’usine ? Hé bien ce serait le moment au moins pour constater les faits…car voila les conséquences qu’a donné ce concept libéral du travail : le salaire à la pièce par exemple ! Il y a de ça pas si longtemps les ouvriers étaient payés à la pièce c'est-à-dire qu’ils n’étaient payés seulement si les pièces produites étaient en bon état, et, si le nombre de pièces produites était insuffisant, l'ouvrier est congédié…ainsi le patron assurait la qualité et la productivité de ses produits. Cependant dans les petites entreprises dans les années 1950-1960 où la rémunération à la tache était très basse cela a donné lieu à des scènes tragiques telles des personnes restant une quinzaine d’heures à travailler en quantités titanesques pour subvenir aux seuls besoins de leur famille…et cela se produisit en masse et pourquoi ? par profit de capitalisation au détriment de l’être humain et de sa vie de familiale et de sa santé…Ce fut un des éléments de révolte sociale de mai 1968 en France (qu’un certain candidat à l’investiture s’approprie sans aucune vergogne alors qu’il aurait sûrement fait parti des opposants à ce mouvement populaire et représentatif antagoniste à son idéologie libérale…)

Mais ce genre d’exemple n’est bien heureusement en apparence plus d’actualité me direz vous c’est vrai c’était il y a de ça une quarantaine d’année …en apparence !! Hé oui maintenant le salaire est rémunéré au temps de travail (on est payé à l’heure on a donc plus cette pression de produire en quantité en on ne peut plus s’éterniser au travail) mais ceci dit on  a quand même trouvé le moyen pour que la situation soit toujours profitable pour l’employeur, c’est pourquoi le salaire que l’on peut espérer  pour la plupart des emplois c’est le smic brut et encore dans certaines entreprises certains ne le touche même pas malgré des années d’ancienneté…cela entraîne vous vous  en doutez le fait que des personnes soient obligées d’effectuer un nombre d’heures supplémentaires,  toujours pour la même raison, subvenir aux besoins familiaux…

De plus derrière ce Masque de « revalorisation du travail » on veut faire entrer le contrat du CPE !! Ici on assiste à un « foutage de gueule intensif passé sous article dictatoriale » (l’article 49-3) d’ailleurs le mouvement anti-CPE est l’un des derniers acte « raisonnés » de la part de la population… Cependant elle a la mémoire courte… d’abord parce que le candidat libéral à la présidence à annoncé par un l’intermédiaire d’un certain ministre (ça commence pas C ça finit par é et il y a 4 lettres) qu’il essayerait de refaire passer cette loi ouvertement à la télévision à l’encontre donc de l’avis de la population en prétextant une certaine nécessité de souplesse dans les contrats d’embauche et sur les salaires pour relancer l’emploi et la croissance (d’ailleurs s’il s’était prononcé contre c’est juste par opportunisme politique …il ne faut pas dégrader son image auprès du peuple…) Ainsi voilà les justifications des libéralistes  pour imposer ce contrat comme une nécessité dans l’esprit populaire  enfin la n’est pas le débat, le but étant de montrer comme quoi cette « revalorisation du travail » n’était q’une sorte de d’illusion à des fins plus que méprisable socialement et que le candidat libéral au poste suprême n’est pas ce qu’il prétend être « un représentant du peuple » il n’est là que pour accroître le profit des entreprises en leur baissant les charges sociales en mettant en relief la fuite des entrepreneurs dans les paradis fiscaux (tiens comme par hasard ce problème intervient dans la campagne soudainement ?! Non évidemment  mais au lieu d’imposer une taxe pour de tels actes la solution préférable serait plutôt de diminuer les charges sur les entreprises en France) mais aussi il a pour projet de supprimer l’ISF qui n’est payé que par les grandes fortunes comprenant donc les grands chefs d’entreprises !

On remarque donc que ces discours sont purement intéressés…on désire les voix du peuple…un peuple qui seul permettra d’arriver a ce poste tant convoité...et puis on observe que ces libéraux méprisent la société elle même (qui est je le rappelle l’essence de l’être humain) mais qui en plus en se servant du capital des taxes sur l’entreprise (en additionnant celles du peuple bien évidemment) leur a offert des structures sociales dont ils ont tirés profit (qu’est ce que l’ENA après tout ? Ne viennent-ils pas tous de là ? N’ont-ils jamais eu droit a la sécurité sociale ? et j’en passe…)

Quel est leur projet ? « On en a vu assez ces dernières années ! » me direz vous…en effet pour faire le bilan au moins en France on nous à diminué le remboursement des médicaments  par la sécurité sociale, on privatise les entreprises du secteur  public, on entraîne des licenciements de masses en délocalisant (et après on croit pouvoir régler la question du chômage alors qu’on le crée! Paradoxal non ?)

Bref l’exemple français sur le libéralisme est effrayant !

Mais en fait une question me vient a l’esprit comment ces êtres peuvent ils avoir une valeur aux yeux de la population ? Hé bien la réponse est simple, c’est grâce aux médias… En effet ils vouent un culte de la personnalité pour ce genre de personnes, par exemple on voit le candidat à l’investiture sur énormément de couvertures de magazines, la plupart des chaînes télévisés les soutiennent ainsi que certains journaux… Quel est donc ce pouvoir  médiatique ? Hé bien il est très simple…on aime être informé, avoir accès a l’information c’est pour cela que tous les soirs on se retrouve devant notre poste de télévision … Cependant  les médias et le pouvoir ne font maintenant qu’un, c’est  pourquoi ils traite de l’information subjectivement il vont faire appel a leur génie pour arriver à leur fin: créer une certaine ambiance  pour manipuler la population. Il est vrai que tous les jours  on a un matraquage médiatique sur le candidat libéral en faisant croire bien sûr qu’il sera gagnant au second tour à 64% (ce qui fait rire certains…) contre un candidat créé de toute pièce par ces mêmes journaux pour ensuite être descendu avant la campagne… Ce qui joue aussi en sa faveur c’est que  le peuple à besoin pour comprendre le monde de valeurs morales manichéennes c’est pourquoi ces « journalistes » ont créés une représentation des banlieues et de l’insécurité pour qu’elle se reproduise dans le réel (ceux qui ont fait de la philosophie dans leur vie peuvent se reporter a l’art modélisant la nature et non l’inverse) les médias reprennent se principe et s’implantent dans la tête des gens…en quelque sorte ils créent le réel dans l’Opinion Publique (c’est elle qu’il faut manipuler d’ailleurs c’est ce qu’il s’est passé en 2002 avec la campagne sur l’insécurité )

Ainsi ces « journalistes » faisant des reportages et des éloges du candidat (d’ailleurs j’ai lu un article chez les jeunesses  « populaires » qui ressemblait étrangement a un éloge stalinien sur son « débat ») et des débats truqués tout en écartant le nuisible : un exemple très récent est celui d’alcatel-lucent.1800 emplois vont être supprimés en France pour délocaliser la recherche et le développement dans les pays de l’Est mais on en parle 1fois pendant 2min à peine au journal télévisé…et le lendemain plus rien ne s’est passé on en parle même plus comme si l’évènement était fictif on préfère parler de la fabrication de sabot en Alsace ou je ne sais ou…

Voila comment le peuple peut avoir de la sympathie pour de tels hommes : il est manipulé dans ses propres choix sans s’informer en prenant comme vérité la parole du « journaliste » le laissant croire qu’il réfléchit et que l’information est objective.

Après cette longue parenthèse sur la France et se situation on peut alors se demander quelle est la source de ce projet libéral étendue au  monde ? Ce qui est sûr c’est que la guerre froide a été d’une grande aide à son développement…à l’Ouest on est protégé contre le danger communiste disait-on et ceci est d’ailleurs resté dans les moeurs. On a donc gardé notre modèle capitaliste et on en est devenu dépendant, enfermé… on est devenu prisonnier d’une société de consommation qui exploite au mieux les richesses mondiales qui englobe et qui s’étend au détriment des hommes car il privilégie l’argent a l’homme... (N’y a-t-il pas un problème de valeur ?) Le problème c’est que des puissances économiques comme les USA ou l’Europe sont devenus des pôles attractifs convoités dans le monde entier qui c’est converti au  modèle capitaliste libéral… La source c’est l’argent !

Mais bien sûr dans le libéral, le social on ne connaît pas (sous prétexte qu’on fera des assistés!) Heureusement qu’il y eût parfois quelques mouvements subversifs. Serait-ce, par exemple en France (pour que l’on se situe concrètement) une politique libérale qui aurait donné les acquis sociaux du Front Populaire ??? De telles  paroles seraient dignes des comédies de Molière…et il serait bon de ne pas ce faire d’illusions sur les intentions des libéralistes. Le seul intérêt c’est la croissance de l’entreprise et non pas le peuple et ses besoins !…

C’est pourquoi il faut échapper à de telles choses…il faut s’exprimer et réfléchir aux problèmes que pourraient posées de telles idéologies et les répercussions sociales…et même en retenant le peuple dans l’illusion, un jour il se réveillera et fera entendre sa voix souveraine et redonnera de la valeur a l’individu !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

SovietSiG 21/02/2007 12:05

Et c'est pas histoire de faire chier, mais "le travail c'est la santé" de Henri Salvador peut être applicable à d'autres choses que l'exploitation capitaliste de l'homme.
En effet, selon l'OMS, l'ésperance de vie des cubains est de 75 ans pour les hommes et 80 ans pour les femmes. De la part d'un pays qualifié de "pauvre" il ne montre qu'une difference marginale avec la France. Le travail socialiste, c'est la santée^^

SovietSiG 21/02/2007 11:59

Ah je vois le genre d'Emilie avec ses allocations chômage couplés avec une "vraie" recherche d'emploi. C'est un coup à devoir accepter n'importe quel emploi, sachant que le couperet tombera si l'on refuse. Le chantage par l'argent, ça ne donne géneralement rien de bon, et je continue à penser que c'est une négation de l'humanité. Un chômeur a lui aussi le droit de choisir son travail, autant que n'importe qui. A moins que le travail forcé fasse partie du programe de M. Sarkozy.

lek 21/02/2007 11:48

la tendance historique, partout dans le monde, avec les gains de productivité, c'est quand même de travailler moins et de gagner plus ! C'est normal, c'est le progrès industriel qui veut ça : plus on produit en peu de temps avec moins d'effort, moins on a à bosser, c'est normal.
Bosser pour 8 euros de l'heure, même si t'es payé à rien glangé, je vous vraiment pas l'intérêt. Tu ne rapportes pas 8 euros de l'heure à l'entreprise. Tu rapportes bien plus. Vous allez me dire il y a l'ursaf et les frais de gestion. OK. Mais l'ursaf engraisse les bourgeois de la classe politique.
Je ne vois pas d'autre part en quoi en ce que ce serait intéressant pour les salariés de travailler plus pour que le chef d'entreprise ne paye pas ses cotisations salariales sur ce surplus de travail. Oui, mon camarade ci dessus a raison, ça aidera pas à réduire le chomage.
Quant à la télé, elle est à votre service.

la sentinelle 21/02/2007 10:36

bon emilie t\\\'\\\'as l\\\'air bien gentille, mais voila quoi. A chaque fois tu soutients sarko sans reserve en repetant toujours un discours qui sonne faux.Alors, les delocalisations....Contrairement a ce que tu dis il y a plus d\\\'entreprises étrangères qui viennent s\\\'installer en france que d\\\'entreprises francaises qui partent à l\\\'étranger. Bien sur le discours médiatique et polituque est tout autre, ils ont besoin de cette "peur" de perte d\\\'emploi pour justifier leur politique. La France est même dans les premiers pays au monde ou les enterprisees investissent, (pour plusieurs raisons, beaucoup de cadeaux fiscaux sont fait à ces entreprises par les collectivités ou une qualification de la main d\\\'oeuvre importante, en effet l\\\'etat se charge de former les travailleurs francais, les entreprises n\\\'ont donc pas a le faire, ....)Ensuite ton exemple est completement pourri: "En Europe, les gens travaillent beaucoup plus que 35h et est ce qu\\\\\\\\\\\\\\\'ils en meurent ??? Et bien non" ba y a 100 ans les francais travaillaient beaucoup plus, est ce qu\\\'ils en mourraient ? ben oui.....On continue, les patrons ne sont pas majuvais en eux memes je te l\\\'accorde c\\\'est la logique capitaliste qui les rend comme ca, tout comme les rend beaucoup d\\\'employés individualistes et tout aussi mauvais. Pour revenir sur le travailler plus pour gagner plus, tu travailles plus = heures supp, en heures sup pas de charges sociales (projet ump), donc pas de couverture maladie, chômage, etc.... donc a travailler plus tu y perds. Ensuite, si on te fait bosser plus en heures sup c\\\'est pour gagner en productivité (sinon aucun interet pour le patron de faire bosser plus un employé, autant en prendre un autre en contrat précaire). Ou part ce gain de productivité? Tu en connais beaucoup d\\\'employés qui se sont vu payer plus ou avoir une prim apres leurs heures supp ? ba no, tu travailles plus, ton patron gagnes plus. Dernier point, les 35h, que vous ouspillez tout le temps, serieusement, tu crois vraiment que la loi est passé sans compensation faite au patron? qu\\\'on est passé de 39h a 35h par semaine comme ca? le medef l\\\'aurait pas accepté.... Alors je vais te donner un autre aspect de la loi. Avant un employé travaillait 39h par semaine sur l\\\'année, il se levait admettons tout les lundi a 8h pour finir tout les vendredis a 17h. La compensation aux 35h la voila: maintenant le temps de travail est calculé sur l\\\'année, il peut donc fluctuer d\\\'une semaine a l\\\'autre ! L\\\'employé doit travailler 35h par semaine en moyenne !! Ce qui signifie que le patron peut lui demander de travailler 70h une semaine et rien celle d\\\'apres. C\\\'est l\\\'entree de la précarité dans le monde du travail. On t\\\'appelle quand on a besoin de toi, sinon demerdes toi tu es pas rentable et utile. Donc, l\\\'employé ne peut pas faire de projet personnel n\\\'ayant pas cette garantie de travail. "Je ne vois pas en quoi le fait d\\\\\\\\\\\\\\\'être présent dans les médias est un problème. Au contraire, je trouve cela plutôt positif et cela permet aux gens qui ne s\\\\\\\\\\\\\\\'intéressent pas vraiment à la politique de se faire un avis." Ah ouais, c\\\'est élevé le débat politique à la télévision j\\\'allais te le dire. Si tu crois reelement a la neutralité des médias ba t\\\'es fouttu, l\\\'information faut pas la recevoir, faut aller la chercher. Deja les médias créent les réalités politiqeus en général ou du moins contribuent largement a cette creation. Comment veux tu que des gens qui n\\\'y connaissent rien se fasse un avis en regardant la télé? A par apprendre que votre candidat est marié 6mois sur 12 je vois pas trop.... Au contraire la télévision vulgarise et appauvri a fond la politique.Bon j\\\'ai fait le tour je crois, tu trouves peut etre que certains d\\\'entre nous n\\\'argumentent pas, mais alors toi c\\\'est quelque chose ton argumentation.....

Emilie 21/02/2007 07:41

Puisque certains de vos pseudos amis souhaitent que les jeunes pop\\\' réagissent à cet article alors je vais réagir.Concernant tout d\\\'abord ce que tu écris sur le travail et tutti quanti et bien encore une fois je ne suis pas d\\\'accord mais le contraire étonnerait.En effet, je ne vois pas en quoi revaloriser la valeur travail c\\\'est mettre en péril les salariés ? Faut m\\\'expliquer car perso, je pense que le travail permet d\\\'avoir une estime de soi et d\\\'être quelqu\\\'un au niveau de la société. Demandes à n\\\'importe quelle personne qui ne travaille pas si elle se sent bien dans la société et bien pas du tout. Le travail c\\\'est la santé comme dirait Henri Salvador (prenez exemple sur lui à 84 ans il chante encore). Regardez un petit peu en arrière et pas seulement dans vos pseudos exemples. En Europe, les gens travaillent beaucoup plus que 35h et est ce qu\\\'ils en meurent ??? Et bien non, y a que les français pour être aussi exigeants avec l\\\'Etat et vouloir travailler de moins en moins (mais en gagnant toujours plus bien sûr). La logique économique veut que si tu travailles plus, tu gagnes plus. Franchement es tu content aujourd\\\'hui de gagner le smic ? Ne souhaiterais tu pas gagner plus pour pouvoir profiter de tes moments de libre ?Votre argumentation est trop manichéenne à mon avis. Pour vous les patrons sont toujours mauvais. Mais essayez d\\\'être patron un jour et vous verrez qu\\\'ils prennent des risques et que c\\\'est normal de les récompenser à leur juste valeur. Je reconnais qu\\\'il y a eu des abus comme certains golden parachute mais en majorité les patrons ne sont pas mauvais et veulent le bien de leurs salariés. Concernant, Nicolas Sarkozy et le contrat de travail unique, j\\\'ai fait un article sur notre blog et pas de réactions de votre part, peut être parce que vous n\\\'avez pas d\\\'arguments !!! Je pense que le contrat de travail unique est une bonne chose car cela permet la flexibilité du travail c\\\'est à dire que le chômage ne planerait plus au dessus des têtes des salariés et les entreprises en cas de difficultés n\\\'aurait plus autant de mal à se séparer des salariés. Ce serait une bonne chose pour tout le monde, l\\\'employé retrouverait forcément un travail plus vite grâce à la flexibilité du contrat.Concernant, ensuite les délocalisations, faut peut être se poser la question en d\\\'autres termes. En effet, pourquoi les entreprises délocalisent elles ? Parce que la pression fiscale est trop forte en France. Pour payer un salarié 1000 euros, la société en débourse 2000 et ça n\\\'est pas normal. Aujourd\\\'hui, l\\\'artisanat qui est la 1ère entreprise de France, a besoin de bras, mais ne peut pas recruter à cause des charges sociales. Donc cela serait bien d\\\'allèger les charges sociales ce qui permettrait un retour à l\\\'emploi. Concernant les médias encore une fois je ne suis pas d\\\'accord et cela commence à être lassant de toujours devoir argumenter face à vous qui n\\\'argumenter jamais. Je ne vois pas en quoi le fait d\\\'être présent dans les médias est un problème. Au contraire, je trouve cela plutôt positif et cela permet aux gens qui ne s\\\'intéressent pas vraiment à la politique de se faire un avis.Enfin, concernant le social, le libéralisme n\\\'est pas contradictoire avec le social. Mais à force de faire du social à outrance en France, on a crée l\\\'assistanat. Je ne suis absolument pas contre le fait d\\\'aider des personnes qui sont dans le besoin. Ce que je n\\\'admets pas c\\\'est que les gens profitent du système. En effet, je pense que les allocations chômage sont nécessaires car cela peut arriver à tout le monde (et oui je ne suis pas dupe) mais elles devraient être dégressives et surtout assujetties à une vraie recherche d\\\'emploi. Je ne vois pas pourquoi quelqu\\\'un qui est au chômage touche aujourd\\\'hui, dans certains cas, plus que celui qui travaille. C\\\'est bien d\\\'avoir des droits mais cela doit s\\\'accompagner de devoirs.Voilà, à bon entendeur...