Affrontements à Rostock

Publié le par le collectif N.R.V

Le 2 juin 2007, une gigantesque manifestation d'inauguration (du contre-sommet du G8) s'est déroulée dans le port maritime de Rostock (dans le nord de l'Allemagne), en prévision du sommet du G8 qui se déroulera à Heiligendamm, petite station balnéaire à 25 km de Rostock, les 6, 7 et 8 juin prochains.

Entre 25 000 (selon la police allemande) et 85 000 (selon les organisateurs) manifestants étaient présents. La ville allemande de 200 000 habitants s'apprête à recevoir plus de 100 000 manifestants altermondialistes, anticapitalistes, pacifistes, communistes, anarchistes, ...

En fin de cortège, entre 2 000 et 3 000 anarchistes et autonomes ont formé un Black Bloc, en un carré compact et menaçant, vétus de noirs, masqués ou cagoulés, drapeaux rouges et drapeaux noirs en tête...

Ils ont directement affrontés la police anti-émeutes à coups de pavés, de cocktails Molotov et de barres de fer, et ont  "cherché massivement la confrontation" selon un porte-parole de la police. Ils ont par la même occasion incendié de nombreux véhicules (dont certains appartenant à la police), dégradé en masse le mobilié urbain et ont brisé de nombreuses vitrines de l'hôtel censé accueillir les chefs d'Etat du G8.

Le bilan est lourd : 146 policiers blessés, dont 25 grièvement, 170 manifestants interpellés et un peu moins d'un millier de blessés.

Ici, le Black Bloc en action (super vidéo) :

http://www.youtube.com/watch?v=jBPLeKMt1bw (désolé l'embbed était indisponible)

Là, le Black Bloc chargé par les flics :

 

 On espère que ça se passera comme ça dans les jours à venir : 

Commenter cet article

Martial 19/06/2007 00:28

On peut toujours s'arranger pour augmenter les pertes si c'est ce que vous voulez...
Mais après vous chialez à la bavure

un chouka 05/06/2007 13:50

ça fout les nerfs d'etre trop vieux :-(
pour leur fric" ils" te butent .enfin leurs chiens ;-)

lek 04/06/2007 16:13

je donnerais cher pour y aller. Les chiffres des batailles sont impressionnants et finalement les pertes de notre côté plutôt faible en proportion des dégats causés au camp de la représsion et du capitalisme.