Vers une mobilisation à la SNCF

Publié le par le collectif N.R.V

Le laboratoire évoque la possibilité d'une action menée légitime alors que le gouvernement s'attaque au droit de grève, par Sud Rail sur l'artère de communication principale qu'est la ligne lyon-valence et le traitement qui en est fait par les médias.

"la propagande du Dauphiné qui prépare la population à critiquer les travailleurs de la SNCF

Celui-ci, jeudi 21 juin, consacre un article sur une grève hypothétique des contrôleurs de la SNCF. Le Dauphiné libéré journal du Medef continue sa propagande  contre la classe ouvrière. Mercredi 20 juin ce journal consacre 5 colonnes pour un suicide ( commissariat de Lyon).  Un cadre de 56 ans se jette dans le vide au commissariat de Lyon. Le journaliste noircit la victime du harcèlement, en donnant une version du délit  erronée, il s'agissait qu'une personne  qui était soupçonnée de se servir des bons d'essence de son entreprise à titre personnel. Dans ce cas là, le dauphiné  publie un article qui noircit un travailleur.
grève des contrôleurs entre Lyon et Valence.

en gras avec un article sur l'appel à la grève  des contrôleurs entre Lyon et Valence, alors que le message suivant circule sur internet.

Depuis plusieurs semaines les conflits locaux se multiplient à la SNCF. Ils ont comme point commun le refus des remises en cause des conditions de travail des cheminots, de la diminution des effectifs, des restructurations, notamment au Fret où l’arrivée de la concurrence pousse au dumping social. La fédération SUD Rail appelle les cheminots à participer nombreux aux divers rassemblements qui auront lieu en région et lors du Conseil d’Administration. En fonction de la situation, des préavis pourront être déposés pour favoriser la mobilisation. Lors de la réunion du Conseil d’Administration de la SNCF, la journée du 27 juin doit être l’occasion de coordonner et amplifier ces luttes locales.

Ces journées de lutte sont l’occasion de mener une grande campagne d’information pour préparer une mobilisation de grande ampleur contre les coups durs que les salariés ne manqueront pas de subir.

SUD-Rail exige l’arrêt des réorganisations et externalisations. Alors que le nouveau ministre des transports nous parle de développement durable, la SNCF annonce de nouvelles fermetures de triages (il ne devrait en rester que 3) et l’abandon des trafics les moins rentables. Pour SUD-Rail, il devient urgent de changer de politique des transports, il faut rompre avec le modèle concurrentiel.

Ces mobilisations sont le signe que, malgré les menaces de remise en cause du droit de grève et du régime de retraite, les cheminots n’entendent pas se laisser faire. Dans le contexte politique que nous connaissons, c’est un premier avertissement pour la direction de la SNCF et le nouveau gouvernement. Ils devront en tenir compte."

D'autre part, les médias inculquent la peur aux usagers des transports en commun pour pouvoir justifier l'accentuation des contrôles d'indentité parfois généralisés, parfois à la gueule, avec certaines fois des fouilles au corps, dont sont victimes les passagers. En témoigne ce communiqué de presse :

"La ligne de bus 101 relie Lyon Perrache à Vienne. Or les incidents sur cette ligne se multiplient ces derniers temps. Agressions, incivilités, chauffeurs et passagers sont fréquemment victimes de tels actes. Dernier en date samedi
16/06 vers 18h30 où un bus a été partiellement endommagé suite à une tentative d'incendie. En fin d'année dernière un acte similaire avait détruit entièrement un bus qui avait eureusement pu être évacué sans faire de blessé. Dans les semaines à venir des contrôles vont être renforcés sur cette ligne.
"

Publié dans Transports

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sncf2008 11/05/2008 17:50

Pour plus d'informations sur l'horaire sncf.

Argan 06/07/2007 19:08

Tout ce que j'en dit, c'est que les "grands" de RFF sont débiles. Ils font faire des travaux sur les voies, préviennent les gares, et les mécanos, mais ne mettent pas à jour les programmes informatiques, donc on se retoruve a vendre aux clients des trains qu ne circulent plus pendant un temps.
La plupart des retards restent liés à des problèmes d'infrastructure, comme ceux de cette semaine. Pour ce qui des grèves, vous serez priés de remercier la CGT, et les grands patrons qui ne connaissent pas le terrain.
En effet, les cheminot qui atteignent l'age de la retraite sont très bien, et très polyvalent, et je pense qu'eux seraient plus aptes à faire des choses logiques, qui mettraient tout le monde d'accord.
 

GRAIN DE SEL 27/06/2007 21:41

Vous etes censuré , oté de mes favoris puisque vous traitez aurelien de Ducon sans savoir si c'est vrai .qu'el objectivité !..........

Aurélien 26/06/2007 11:29

Arrêtez vos conneries, la direction, la direction, c'est forcément de leur faute. C'est eux qui bloquent, c'est eux qui ne sont pas aimable, je ne crois pas non. Y a juste des gars qui se croient intouchables et qui ne branlent pas une, malheureusement cette minorité (parce que je le concède, c'est une minorité) a trop de moyens d'action.Ensuite, pour le qui est du réseau, je vais vous en apprendre une belle: la SNCF ne le gère pas, c'est RFF. La SNCF ne loue que des tronçons pour une heure donnée. Donc que ce soit la SNCF ou un autre, ça ne change pas grand chose. Alors l'argument de la pagaille, vous pouvez le mettre là où je pense.

le collectif N.R.V 26/06/2007 11:33

Hé ben voilà, tu te plaignais que c'est la pagaille, tu l'as, la raison. Ducon. C'est que Jospin lui même et tes petits camarades libéralisent...

la sentinelle 23/06/2007 18:28

Parce qu'en plus tu es aussi pour la privatisation du réseau ferrioviaire???Ok regarde en Angleterre ce que ca a donné, la bas on ne parle pas de grêves mais d'accidents de trains chaque semaine.Ensuite je vais t'expliquer tes théories car apparament ty connais rien. Le libéralisme est vu comme un avantage car il permet la concurence, la compétitivité entre entreprises qui engendrerait une réduction des prix ou un meilleur service pour avoir plus de clients que son concurrent. Admettons que cette théorie fonctionne. Pour les trains il en est quoi ? Tu penses que privatisés les réseaux feroviaires va entrainer la concurrence? Tu penses réellement qu'une 2e entreprise de train va constuire un réseaux de rails parallèles à ceux existants pour la concurence?? Je réponds pour toi, non. On aura donc un monopole d'une entreprise sur ces réseaux. Le but de l'entreprise étant de faire du profit, sans concurence, ni Etat pour surveiller, ca va être sympa de prendre le train, problèmes techniques à foison (ca coute cher à entretenir), prix qui augmentent....Perso je préfère que mon train soit en retard car des agents réparent une voie que de finir à l'hosto car le train est parti à l'heure et qu'entrenir les voies coutent cher...