Une journée dans la France d'après

Publié le par le collectif N.R.V

Depuis dimanche, la politique a vaincu l'Etat et l'a instrumentalisé à son unique bénéfice. C'est pas qu'on ferait pas bien la même chose, mais c'est au bénéfice de Sarkozy que s'est réalisé ce transfert.

Ce weekend, les flics n'ont pas su ou n'ont pas eu les ordres pour mettre fin à la ratonnade de la presqu'île à Lyon.

Aujourd'hui, on débarque en train à Lyon. Dans notre wagon, un renoi. Il grimpe les escaliers qui mènent à Perrache, et à peine dans la gare, le voilà qui se fait alpaguer par un policier qui lui demande ses papiers - à lui, à personne d'autre. On remarque que c'est discriminatoire, mais il fait semblant de ne rien entendre. Un peu plus tard, on voit des lardus en train de verbaliser une famille dans une bagnole - une famille de rebeus, cela va sans dire.

 

Bref, passons à l'affaire suffisamment pas banale pour qu'elle mérite de vous être racontée. Retour à Vienne : notre train ne part pas tant que la police ferroviaire n'a pas fini d'examiner l'intérieur des wagons. La ferroviaire - 7 jeunots - monte ensuite et demande les papiers de chaque passager alors qu'on est entassés comme des sardines et que les gens sortent du boulot. Ils ont pas l'air fier d'eux, heureusement, et se plaignent. Ils disent que ça ne sert à rien, que ce n'est pas dangereux.

En réalité, c'est le préfet qui leur a demandé de faire ça, pour chaque train. Alors, sur la ligne Lyon-Valence-Avignon-Marseille, faites très très attention ! De plus, si c'est le préfet qui le leur a demandé, c'est une décision politique. Et c'est du jamais vu.

Mais va falloir s'y faire...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lek 25/04/2007 11:39

à deux, avec du tamien sur nous ??

red skin 25/04/2007 11:21

Et vous vous êtes laisser contrôler sans foutre le bordel ???

lek 25/04/2007 10:31

les flics avaient pas l'air au courant de ce qu'ils étaient censés chercher.

Jeune Pop' 25/04/2007 10:22

Pour justifier les contrôles d'identité dans la train mardi soir à Vienne : "Espagne/France: menace d'attentat Les services secrets espagnols craignent une attaque terroriste islamiste d'al Qaida en Espagne, mais aussi en France où la nébuleuse terroriste pourrait passer à l'action avant le deuxième tour de l'élection présidentielle, le 6 mai, a indiqué aujourd'hui la radio Cadena Ser. La radio privée espagnole, proche du pouvoir socialiste, affirme avoir eu accès au dernier rapport des services secrets sur les activités d'Al-Qaïda, rédigé après les attentats d'Alger le 11 avril. Pour les services espagnols, les terroristes pourraient aussi agir en France avant le deuxième tour de l'élection présidentielle, le 6 mai, selon le site internet de la radio." N'y voyez aucune attaque personnelle , c'est bien l'ensemble des voyageurs qui ont été contrôlé de leur identité. N'oubliez pas les attentats de Madrid...Les forces de l'ordre font leur travail afin d'assurer notre sécurité.