les jeunes de Saint Fons fichés

Publié le par le collectif N.R.V

 Dans son édition du 9 mai, le Canard Enchaîné rend publique un document sur les “squatts et regroupements”* des jeunes de Saint-Fons. On apprend que les jeunes de cette ville du couloir de la chimie sont suivis à la trace, jusque dans les lieux où ils se retrouvent, square ou boulodrome. A chaque fois, on peut lire en face de la localisation, les informations biographiques correspondant aux jeunes Youssef, Sohaib, Romain, Moussa et consorts.

La mairie n'est pas autorisée par la CNIL à développer un tel fichier. Il y a plus de 80 noms dedans.

Très remonté contre le Canard, Le maire (divers droite), Michel Denis parle “d’une synthèse des mains courantes liées aux infractions”. “L’objectif d’un tel document était de repérer les jeunes en difficulté pour mettre en place des actions de prévention afin d’éviter leur présence dans la rue à 3 heures du matin”. Selon lui: “ce genre d’article de presse risque de foutre le feu à notre commune alors qu’on a accompli un travail énorme pour faire baisser de 32% la délinquance”. Second problème : pour connaître l'identité des jeunes, il faudrait les contrôler, ce que la policie municipale n'est pas habilitée à faire.  “On procède à des vérifications”, se défend Michel Denis.

Dans un communiqué, la Ligue des droits de l’homme a “manifesté sa vive protestation. (...) Non seulement les policiers municipaux ont outre passé les pouvoirs qui leur sont conférés, mais encore l’ont fait de façon ouvertement xénophobe”.

SOurce : Lyon capitale

IL y a à Saint Fons un conflit entre la jeunesse et les policiers municipaux qui ont l'air de se comporter comme des cow-boys. Il y a même eu des affrontements récemment.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

christophe 31/05/2007 21:01

ha bon alors c'est un voleur aussi qui vole les plus pauvres pour les donner aux plus riches !!!christophe

Le reporter masqué alias Tintin 31/05/2007 00:12

Pour info, le maire Denis de Saint-Fons se présente aux législatives sous l'étiquette UMP.