Vienne accueillera la première initiative du réseau de convergence des mouvements sociaux

Publié le par le collectif N.R.V

Et on compte bien que ce soit une réussite ! Le procès d'Emile Sanchez sera l'occasion de " construire une grande initiative nationale autour du procès de Vienne (Isère) qui aura lieu le vendredi 27 octobre contre des militants de la Confédération Paysanne : articuler action contre la répression, espace de débats et moment festif et culturel." La thématique sera "droit à un revenu pour toutes et tous - répartition des richesses".

 C'est l'occasion d'agir sur notre terrain : il faut que la population du bassin viennois se mobilise massivement pour soutenir cette intiative nationale.

Voici l'appel des organisations :

 

Le mardi 11 juillet 2006, à l’initiative de la Confédération Paysanne , du Dal (Droit au logement) et de l’Union syndicale Solidaires , des représentant.es de différents mouvements sociaux se sont retrouvés à Bagnolet, dans les locaux de la Confédération Paysanne pour une « journée de réflexion militante » sur le thème des luttes sociales et des convergences entre différents mouvements sociaux. Cette réunion s’inscrivait dans la suite de différentes rencontres estivales des années passées. Une nouvelle rencontre a eu lieu le mardi 5 septembre et a confirmé la volonté des participants de construire ce réseau. Ce texte n’a pas vocation à recenser tous les thèmes sur lesquels s’organisent les luttes et résistances aujourd’hui ; il a pour seule fonction de jeter les bases sur lesquelles pourrait se construire un Réseau de convergence des mouvements sociaux (RCMS)

Étaient présentes les organisations suivantes : AC ! , l’Association des Travailleurs Maghrébins de France (Atmf), Attac , Banlieues du monde 93, la Campagne Civile Internationale Pour la Protection du Peuple Palestinien (CCIPPP), le Comité des Sans-Logis (CDSL), la Confédération paysanne , Construire un monde solidaire , Culture et Liberté , Droit au Logement , Droits Devant , Euromarches , la Fédération Syndicale Unitaire (FSU), le réseau IPAM (Initiative Pour un Autre Monde ), le Mouvement National des Chômeurs et des Précaires (MNCP), le réseau No-Vox , Regarde à vue ,le Réseau Éducation Sans Frontières (RESF), le réseau Sortir du nucléaire , le réseau Stop Précarité , Sud Anpe , Sud-Ptt , Sud Santé-Sociaux , l’Union Syndicale Solidaires , le groupe Vamos ! du réseau intergalactique .

Un constat commun

Le débat a permis de faire le constat commun : les luttes sociales, nationales ou locales, sont nombreuses, parfois victorieuses (CPE), mais le projet libéral et sécuritaire avance. Face à cela, la convergence des résistances et des luttes sociales doit s’amplifier. Il s’agit aussi d’élaborer des propositions alternatives porteuses d’un autre monde où les droits fondamentaux primeraient sur la loi du profit et de la concurrence, sur la précarisation généralisée de nos vies !

Nous savons aussi par expérience que la période pré-électorale qui s’ouvre risque de centrer le débat sur les questions sécuritaires alors que ce sont les questions sociales qui devraient être au centre du débat politique. Nous refusons que les luttes sociales passent à la trappe dans cette période : au contraire, nous voulons peser sur le débat politique à partir de nos luttes, de nos revendications et de nos exigences !

Construire un réseau de convergence

À l’issue de ces deux réunions, les participants ont proposé de mettre en place un réseau permanent de convergence des mouvements sociaux.

Ce réseau est ouvert à toutes les organisations du mouvement social, nationales ou locales, syndicats, associations, réseaux qui sont intéressées par cette démarche de convergence.

Ce réseau en construction vise à :

    • créer un cadre transversal de réflexion ;
    • mutualiser les analyses et propositions ;
    • exprimer des prises de position communes quand c’est possible ;
    • faire circuler les informations sur les mobilisations dans chacun des secteurs ;
    • valoriser les nouvelles formes de luttes et de résistances ;
    • favoriser la convergence des mouvements sociaux à travers des actions communes.

À partir de notre discussion, il est apparu qu’il y avait urgence à construire des convergences sur quatre questions :

- la précarisation généralisée de nos vies ;

- la lutte contre un projet de société basée sur le tout sécuritaire et le contrôle social généralisé ;

- la lutte contre les discriminations ;

- le refus de la criminalisation des mouvements sociaux, de la répression comme réponse aux luttes et aux révoltes sociales et de la répression permanente comme mode de gestion des populations les plus défavorisées et les plus discriminées.

 

Face aux risques de répression contre des militants de la Confédération Paysanne (et notamment Jean Emile Sanchez), il a été décidé de faire un communiqué commun le 18 juillet, le jour où le Tribunal de Montpellier rendait son verdict contre 16 militants de la Confédération Paysanne ayant mené une action syndicale sur le prix du lait.

Des projets

Trois initiatives communes ont été proposées à la discussion et retenues comme des initiatives permettant de commencer à concrétiser cette volonté de convergences :

- construire une grande initiative nationale autour du procès de Vienne (Isère) qui aura lieu le vendredi 27 octobre contre des militants de la Confédération Paysanne : articuler action contre la répression, espace de débats et moment festif et culturel.

- faire du samedi 2 décembre, journée de manifestation des associations de chômeurs et précaires, un rendez-vous des mouvements sociaux contre la précarisation généralisée.

- le projet de marches européennes contre la précarisation en juin 2007 (entre le Sommet des chefs d’État européens et le G8 de Rostock qui se tiendront en Allemagne). Certaines organisations (No Vox, les Marches européennes) travaillent déjà à cet objectif. Il faut donc voir comment nous en faisons un objectif commun et comment nous le construisons en France et en Europe pour qu’un maximum d’organisations s’y impliquent.

Ces propositions seront débattues dans chacune des organisations présentes et proposées très largement à tous les mouvements sociaux susceptibles d’être intéressés par cette démarche de convergence.

Des outils communs

Il a été retenu le principe de mise en place d’une liste mail favorisant les échanges, la mise en place d’un site Internet et la possibilité de tenir des journées / soirées de formation commune. La question de l’utilisation militante de la vidéo a été aussi retenue comme un point d’appui possible pour nos actions.

Le site sera mis en oeuvre dans le courant du mois de septembre sur l’adresse : http://rcms.samizdat.net

Il aura 4 fonctions :

    • faire connaître le réseau, ses initiatives et ses prises de positions ;
    • permettre aux organisations du réseau de mettre en ligne des productions qu’elles jugent intéressantes pour les autres ;
    • faire un lien avec les sites des diverses organisations ;
    • mettre en place un agenda des initiatives intéressants les mouvements sociaux.

Publié dans Monde rural

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Fredogino 27/09/2006 07:25

les fédéralistes intégraux (ou personnalistes) ont théorisé le revenu minimum universel. C'est intéressant