Les déchets d'Abidjan sont arrivés à Salaise

Publié le par le collectif N.R.V

Vendredi dernier, le premier chargement des déchets qui ont tué et empoisonné en côte d'Ivoire est arrivé à Salaise par voie ferrorvière. La première fournée compte 222 tonnes sur 9300.

Plus rien ne s'opposait à leur arrivée. En effet, la direction de Tredi a accepté des contrôles inopinés, la CLIS sera dotée de moyens et une enquête sur l'impact de l'industrie sur l'environnement entre les Roches de Condrieu et Salaise sera effectuée. De plus, la direction de Tredi, qui semble avoir fourni des efforts pour se mettre aux normes depuis que l'Etat lui a cédé l'incinérateur, reconnaît que des progrès restent à faire et accepte de collaborer. L'arrivée des déchets constitue bien une sortie de crise.

La forte mobilisation de la population et l'action des associations Vivre et Frapna ont permis de créer un rapport de force suffisant face à l'Etat et aux industriels. L'évènement que constituait l'arrivée des déchets a créé la prise de conscience collective de la non-neutralité de l'industrie sur notre environnement et la volonté de contrôler son impact.

Publié dans Environnement

Commenter cet article